Durabilité dans le secteur du bâtiment

Une comparaison de la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication de 1 kg d’Armaflex avec l’économie d’énergie obtenue pendant sa phase d’utilisation démontre un excellent bilan énergétique.

 

 

Text_Waage.png
Waage_stehend.png

La consommation d’énergie nécessaire pour fabriquer Armaflex est rentabilisée après seulement 50 jours.

Si les émissions de CO2 sont prises en compte, les résultats sont similaires : pendant son utilisation, Armaflex prévient l’émission de 150 fois plus de gaz à effet de serre que la quantité d’émissions produites pendant sa fabrication – avec une durée de vie de 20 ans (applications froides) et de 30 ans (applications de chauffage), en se basant sur des hypothèses prudentes.

Cela peut également être exprimé en termes de coûts-avantages ou d’économies de coûts sur toute la durée de vie des isolants Armaflex. Les calculs d’amortissement pour des applications types ont montré que le coût de l’isolant utilisé a été récupéré après seulement un ou deux ans.

Dans la mesure où une évaluation du cycle de vie ne peut fournir que des informations très spécifiques sur les produits d’un fabricant, les résultats ne peuvent pas être transférés aux produits d’autres fabricants de FEF (mousse élastomère flexible). Les écarts dans les matières premières utilisées ou le processus de production ainsi que les implantations très différentes des fournisseurs ont un impact significatif sur les données. Le système de la LCA et des EPD nécessite inévitablement des informations limitées à des produits spécifiques et/ou à un fabricant.

SustainableConstructionBrochure_2.jpg