Référence Chantier: Moving Halley

HalleyModules-Night.jpg

Une solution d’isolation personnalisée pour la station de recherche: Antarctique Halley VI
De la neige, de la glace, des vents violents et des températures jusqu’à - 55 °C – les conditions à la station de recherche sur l’Antarctique Halley VI peuvent difficilement être plus difficiles. Maintenant, une fissure découverte le long de la plate-forme de glace signifie que la station de recherche mobile doit être déplacée de 23 km à travers la glace. La relocalisation complexe requiert de nouvelles tuyauteries et repose sur les matériaux d’isolation Armaflex pour empêcher les tuyaux de geler.

La station de recherche Halley est une plate-forme de recherche internationale pour le suivi des changements atmosphériques et de la météo spatiale dans l’Antarctique. Construite sur une plate-forme de glace flottante dans la mer de Weddell, Halley VI est le premier établissement de recherche au monde qui est déplaçable. Cette station de recherche novatrice et primée fournit aux scientifiques des laboratoires et des locaux d’habitation de pointe, ce qui leur permet d’étudier des problèmes mondiaux urgents depuis le changement climatique et l’élévation du niveau de la mer jusqu’à la météorologie spatiale et le trou dans la couche d’ozone — découvert en premier par la station Halley en 1985.

Une station de recherche qui bouge
Halley VI est la première station de recherche de l’Antarctique conçue spécialement pour faire face aux déplacements de la plate-forme de glace vers la mer, ainsi qu’aux 1,5 m annuels de chute de neige et aux importantes congères. La station de recherche, située sur la plate-forme de glace du Brunt, est actuellement assise en aval d’une fissure qui pourrait éventuellement séparer la station du reste de la plate-forme de glace. Ce sera la première fois que la station sera déplacée depuis qu’elle est devenue opérationnelle en 2012. La station de recherche est composée d’une série de huit modules qui peuvent être déconnectés. Les modules individuels reposent sur des skis permettant le remorquage sur la glace à l’aide de véhicules lourds spécialisés.

L’isolation haute performance Armacell pour éviter le gel
Halley Dans le cadre du projet de déplacement d’Halley VI, un nouveau système de traitement des eaux usées pour les locaux d’habitation est en cours d’installation. En août 2016, Armacell a été contactée par les ingénieurs du projet de déplacement de la British Antarctic Survey au sujet d’une solution pour l’isolation du système de traitement des eaux usées dans des conditions météorologiques sévères. L’utilisation de l’eau à Halley VI est minimisée grâce à des robinets de pulvérisation et des robinets aérés, des toilettes à double débit faible et des douches à faible débit. Les eaux grises de lavage sont utilisées pour les toilettes et la consommation d’eau réduite signifie des volumes d’eaux usées plus faibles. La biodigestion crée des eaux usées propres et des résidus solides secs qui peuvent être retirés de l’Antarctique.

Le schéma de tuyauterie alimente la plate-forme de glace où les exigences de température restent proches de -20 °C, tout au long de l’année. Armaflex submergé dans de la glace AF/Armaflex Class O a été recommandé comme le principal matériau d’isolation thermique. Les produits Armaflex en mousse élastomère présentent l’avantage de rester flexibles et opérationnels jusqu’à - 50 °C, en s’agrandissant et en se contractant avec les variations de température sans devenir cassant. Armacell a recommandé l’utilisation d’une construction multicouche avec une couche primaire de HT/Armaflex haute température pour s’accommoder des températures de traçage thermique. Une couche supé- rieure d’Arma-Chek R fournit une barrière de résistance mécanique flexible pour protéger le tuyau contre les chocs et les mouvements de la glace. Armacell a recommandé une feuille de 25 mm de HT/Armaflex et des tubes de 19 mm d’épaisseur d’AF/Armaflex Class O pour les diamètres de tuyau de 76 et 114 mm. Les matériaux flexibles d’isolation Armaflex réduisent significativement l’apport énergétique nécessaire pour le traçage électrique en empêchant les pertes de chaleur à la glace qui l’entoure.

Des bobines d’isolation personnalisées pour le transport vers l’Antarctique
Le système d’isolation multicouche garantit un tuyau souple qui peut être enroulé pour le transport, prêt pour installation sur site. Les tubes de dimensions non standard d’AF/Armaflex Class O ont été spécialement fabriqués dans l’usine Armacell du Royaume-Uni et enroulés autour de grands tambours pour le transport vers l’Antarctique. Les matériaux ont été fournis par SIG Thermal Insulation à Norwich et distribués directement à la British Antarctic Survey à Cambridge pour expédition le 19 septembre.

Puisque le mouvement des glaces et la météo sont imprévisibles dans la mer de Weddell, le déménagement est prévu en étapes et les infrastructures scientifiques qui captent les données environnementales demeureront en place tandis que les modules de la station seront déplacés.

HalleyRelocation.jpg
MovingHalleyatNight.jpg
MovingHalley_Titelpage.jpg
HalleyModules-Day.jpg